Pour une meilleure expérience utilisez CHROME, FIREFOX, OPERA, ou Internet Explorer.

Article

Tailleur Médiéval – Pauline [INTERVIEW]

Pour le mois d’avril 2015, j’ai l’honneur et le privilège de recevoir sur Le Blog du BonEcu Pauline (Page Facebook), Tailleur Médiéval. 

Nous sommes partis à la chasse au talent, et nous avons remarqué son travail grâce à Facebook et sa page; un travail soigné et propre, un Tailleur Médiéval (ou Tailleuse? non, ça existe ?)  soucieuse du travail bien fait, très talentueuse. Après avoir lu cet article, foncez voir ses superbes réalisations!!!

Vous aussi vous aimeriez être publié(e) et ainsi faire connaitre votre travail? Contactez la Rédaction du Bonecu

 

[toggle title=”Fiche Identité” state=”close” ]Pauline – 28 ans Nom de l’activité: Pauline Tailleur Médiéval Activité: Couture Date de démarrage de l’activité: Début 2014 [/toggle]

Tailleur Médiéval Pauline

Pauline, pourrais-tu présenter en quelques lignes qui tu es, ce que tu fais et la démarche qui t’a mené jusqu’à la création de ton activité de Tailleur Médiéval?

Jeune femme de 28 ans, je suis « tombée » il y a 2 ans, un peu par hasard, dans l’univers de la reconstitution médiévale. Ayant peu de moyens et voulant surtout des robes ajustées à ma petite taille et à mes formes, je me suis mise à la couture.

Raconte nous en quelques lignes ton quotidien de Tailleur Médiéval:

Mon activité de couture étant pour l’instant une activité dans le cadre de mon association, je couds principalement le soir après le travail, les week ends et sur les camps. Je passe beaucoup de temps à chercher des fournisseurs, à me créer un carnet d’adresses pour les matières premières et à consigner dans un carnet tout ce qui peut avoir trait avec le vêtement et ses accessoires (les techniques, les matières, les patrons,…) utilisés au Moyen Age et surtout pour la période fin 14ème/début 15ème.

Quels sont tes projets? projets de développement etc?

En fait, j’ai toujours un million de projets et d’idées en attente mais pour l’instant je dirais que terminer le travail en cours est le projet du moment. Participer à certains stages afin de me perfectionner et, comme je suis une « touche à tout », pouvoir explorer des domaines en relation avec mon activité de tailleur. En ce qui concerne le développement de mon activité, je planche actuellement sur la création d’un site web et pourquoi pas d’ici quelques années transformer mon loisir en véritable activité.

je suis une « touche à tout »

Qu’est ce qui fait la force de tes produits? Fais tu des recherches et collabore tu avec des personnes en particulier dans des recherches historiques ?

Je ne sais pas si mes produits ont une force particulière, il faudrait demander à ceux qui portent/utilisent mes créations, mais j’essaye de soigner au maximum mes finitions et le « sur mesures ». Bref c’est un tout. Oui bien sûr, étant assez jeune dans le milieu, j’ai souvent recours à des amis ou connaissances plus historiquement calés que moi afin d’être sûre avant de commencer un travail. Que ce soit pour la coupe d’un vêtement, le motif/couleur d’un tissu, ou tout autre détail que je n’arriverai pas à trouver dans mes livres ou sur internet.

 Le “retour aux sources”. En cette période de Mondialisation, les gens sont en quête d’identité, on assiste ainsi à une forte émergence d’associations de Reconstitution Historique, quel est ton avis?

Je pense que faire parti de ces associations permet de souffler, de se (re)découvrir , et surtout en ces temps de gloire du numérique, de prendre physiquement conscience des gens grâce à une vie en communauté faite de partage. Nous vivons tous à 100 à l’heure sans prendre le temps de savourer des joies simples. Nous sommes abrutis par les infos malgré tous nos « amis », nous sommes seuls. Nous entrons peu à peu dans le cercle vicieu du “négatif”. Je parle d’expérience car faire partie du monde de la reconstitution m’a énormément aidé. J’ai découvert un univers à part où je n’avais pas à porter de masque, ni à être ce que les autres aimerai que je sois, à ETRE simplement. Grâce au med j’ai guéri d’une dépression de plusieurs années, j’ai appris à coudre et en ai fait une passion. Je pense sincèrement que les gens ont besoin d’un exutoire et de passions pour ré-apprendre à être heureux, que ce soit en faisant de la reconstitution, de la cuisine, ou simplement un loisir qui leur plait (rires).

Nous sommes abrutis par les infos malgré tous nos « amis », nous sommes seuls

Quels produits phares aurais tu à nous présenter dont tu es fière(e) de la réalisation?

Pour l’instant 2 robes dont une en lin pour moi et une en laine pour une amie, un chaperon fourré et surtout mes besaces La robe grise est entièrement cousue à la main avec des coutures invisibles à l’intérieur comme à l’extérieur.La robe de mon amie que j’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser, le chaperon fourré lui aussi entièrement cousu main car j’ai enfin trouvé LE bon patron après bien des ratés et des ajustements :p Et mes besaces car je suis assez fière du rendu et de la qualité des finitions.

Un dernier petit mot pour les lecteurs?

Pour l’instant vous pouvez me contacter via ma page Facebook Pauline Tailleur Médiéval où par l’intermédiaire de mes troupes La Mesnie Enguerran et/ou Les Chevaliers du comté de Boulogne. Et bien sur sur les camps médiévaux: Crisolles Celle-ci dura 100 ans,Corroy le château, Azincourt, Folleville,… pour n’en citer que quelques uns

Pauline – Tailleur Médiéval

Page Facebook

Photos: Vincent Dumont illustration dessin photo naturaliste

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Rédaction

Merci Pauline d’avoir répondu à nos questions et nous espérons sincèrement que ton activité “professionnelle” de Tailleur Médiéval verra le jour sous peu de temps !!! et bon anniversaire 😉

 

laissez votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aucun évènements prévu pour le moment.

Haut
%d blogueurs aiment cette page :