Pour une meilleure expérience utilisez CHROME, FIREFOX, OPERA, ou Internet Explorer.

Article du Blog LeBonEcu

Vase de Soissons

Vase de Soissons

Vase de Soissons : l’heureux pot du guerrier

Le Vase de Soissons: Clovis, roi des Francs saliens établis dans l’actuelle Belgique, veut étendre son domaine vers le sud. Il lui faut donc affronter le roi Syagrius qui domine les territoires entre la Somme et la Loire, dont la capitale est Soissons.Clovis envoie un défi à Syagrius , le sommant de lui fixer le jour et le lieu de la bataille.

Celle-ci a lieu en 486 près de Soissons. Syagrius est battu et doit se réfugier auprès du roi des Wisigoths qui le livre à Clovis. Syagrius finira égorgé.

Clovis s’installe à Soissons, s’empare du trésor du vaincu et organise le partage du butin par tirage au sort. Il y a là un vase merveilleux que convoite l’évêque Rémi de Reims pour enrichir son église. Clovis accède au souhait du prélat et demande à ses hommes de récupérer le vase en plus de sa part afin de le transmettre à Rémi.

Mais l’un de ses guerriers francs, un écervelé impulsif, refuse tout net. Il s’écrie que le roi n’emportera que ce qui lui revient par le tirage au sort. Le roi et les hommes présents en restent muets de stupéfaction. Alors le premier guerrier malavisé brise le vase d’un coup violent de sa francisque.

Un an après, lors d’une revue militaire, Clovis se retrouve face au soldat trop impétueux. Il lui fait des reproches sur sa tenue et jette sa francisque à terre. Quand le soldat se baisse pour la ramasser, Clovis lui décoche sur le crâne un furieux coup de hache et dit: “ainsi as-tu fait avec le vase de Soissons.”

Encore une histoire vaseuse !

Extrait de Grand bêtisier de l’histoire de France – Alain Dag’Naud

Vase de Soissons
Evaluez cette page
Gagnez 5 écus en partageant cette page !!!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

laissez votre commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut